Le Yuan va continuer à chuter selon JPM – Dévaluation compétitive en vue ?

actualité
Alors que la faiblesse de l’économie chinoise et la chute de sa monnaie inquiètent les investisseurs, la banque JP Morgan a prévenu dans une note publiée hier que la situation devrait empirer. “Les arguments fondamentaux en faveur d’un affaiblissement supplémentaire du yuan restent intacts” a en effet écrit la banque, précisant qu’elle estime que “la tendance haussière dollar-yuan est durable, mais les événements récents nous rappellent que les autorités tentent périodiquement de perturber les mouvements à sens unique.” Notons que les “événements récents” auxquels JPM fait référence sont centrés sur le fait que la Banque populaire de Chine a fixé le taux de référence pour l’USD/CNY à un niveau beaucoup plus bas que ce que prévoient les modèles. C’était le cas hier, lorsque la PBOC a défini le taux à 7.1987 $ contre 7.2893 $ anticipé. Rappelons en effet que le yuan n’est pas une monnaie qui flotte librement. Il est soumis à l’intervention de la PBOC, sous la forme de la publication d’un taux quotidien. La Banque populaire de Chine (PBOC), la banque centrale chinoise, est chargée de fixer le point médian quotidien du yuan (également connu sous le nom de renminbi ou RMB), dans le cadre d’un système de taux de change flottant géré qui permet à la valeur du yuan de fluctuer dans une certaine fourchette, appelée “bande”, autour d’un taux de référence central, ou “point médian”. Cette fourchette est actuellement de +/- 2 % et certains pensent qu’elle pourrait atteindre 3 % cette année. Or, tout ceci soulève le risque que la Chine décide de procéder à une plus forte dévaluation du Yuan, comme cela avait le cas en 2015, lorsque la PBOC avait surpris avec 3 dévaluations consécutives du Yuan pour un total de 3%, ce qui avait fait plonger les marchés occidentaux. Ensuite, le yuan chinois s’est généralement déprécié par rapport au dollar américain entre 2015 et 2019, ce qui a donné lieu à des accusations de manipulation de la monnaie. Le 5 août 2019, le département du Trésor américain a en effet officiellement désigné la Chine comme manipulateur de devises, un label qui a été levé au début de l’année 2020. À l’époque, le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, avait déclaré que “la Chine a pris des engagements exécutoires pour s’abstenir de toute dévaluation compétitive, tout en promouvant la transparence et la responsabilité.”
Le Yuan va continuer à chuter selon JPM – Dévaluation compétitive en vue ?
Share this

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *